De nouvelles approches pour combattre la carie dentaire

Une carie, c’est le cancer de la dent

“Réduire l’impact de la carie chez l’enfant”. Tels sont les propos abordés par les experts lors d’une réunion vendredi 27 mai contre la prévalence de la carie chez les enfants. En effet, une nette amélioration concernant ce problème majeur de santé dentaire a été constatée depuis ces dernières années.

Les chiffres parlent d’elles même : En 2019, un enfant de 12 ans avait en moyenne 1,6 carie contre 4,24 et 12 en1987 et 1964 respectivement. Une baisse de prévalence, qui est attribuée à des bonnes habitudes d’hygiène dentaire et un brossage quotidien, surtout avec l’apport du fluor par voie générale ou par des dentifrices.

Gare aux taches jaunes ou blanches sur les dents

L’apparition de ces taches n’est pas liée qu’à l’aspect inesthétique des dents mais peut aussi être signe de fragilité. Le président de la Société française d’odontologie pédiatrique, Dr Jean-Patrick Druo souligne l’importance de dépister et de traiter l’hypominéralisation des molaires et des incisives.

Aussi connu comme le MIH, ce phénomène frappe les enfants de 6 ans lors de la poussée des incisives et molaires définitives. En constante augmentation chez les enfants en Europe (5%-15% atteints), les MIH représente une anomalie de structure dentaire, nuisant à la solidité de l’email. Une condition favorable concernant l’apparition des caries.

Bien préserver l’écosystème bactérien de la bouche

Le MIH est une maladie dont les facteurs de risque doivent être évalués précocement. Si les facteurs environnementaux,les maladies infectieuses, la prise des médicaments lors de la grossesse ou les déficiences en vitamine D sont associés à son apparition, les professionnel de santé ont du mal à déterminer ses causes.

Raison pour laquelle des dépistages sont recommandés dès 6 ans, l’âge où les dents définitives se forment. La solution pour y venir à bout, selon le Dr Druo, réside dans la désensibilisation et reminéralisation des dents par le biais des vernis à forte teneur en fluor, l’utilisation d’une brosse à dent et un dentifrice fluoré adaptée à l’âge des enfants.

Choisir un dentifrice et une brosse à dent adapté

Le risque des caries est multiplié par 30 pour les porteurs des appareils  d’orthodontie. Une condition qui nécessite une surveillance renforcée des dents. Toutefois, le doyen de la faculté de chirurgie-dentaire de Toulouse, Pr Michel Sixou fait ressortir l’importance de préserver la diversité et l’équilibre de l’écosystème au niveau buccal, dans la prévention des caries.

Aussi, la consommation de sucre favorise la prolifération des caries et participe à la déminéralisation de la dent. Bien que cela soit vrai, les spécialistes mettent l’emphase sur un brossage efficace, avec des accessoires dentaires adaptés, afin de réduire le risque d’adhésion des bactéries sur la surface des dents.

Autre point abordé, où la marge de progrès reste notable, est la prévalence des caries dentaires chez les enfants selon le milieu social.

En effet, derrière les valeurs annoncées (soit une moyenne de 1,6 carie par enfant), les enfants issus d’un milieu aisé n’ont aucune carie alors que ceux issus de milieux défavorisés y sont plus touchés.

RelatedPost